123 «refus d’entrée» en France sur les 234 rescapés

Le ministère de l’Intérieur n’a pas précisé si une procédure d’expulsion sera engagée contre les 123 rescapés.

Plus de la moitié des rescapés de l’Ocean Viking, 123 immigrés”sous réserve de refus d’entrer dans la zoneFrance, vendredi 18 novembre, devant le Conseil d’Etat, une semaine après avoir reçu un navire humanitaire à Toulon, il a été montré par le ministère de l’Intérieur. Sur 234 personnes secourues par une ambulance en mer Méditerranée, une quarantaine de mineurs non accompagnés ont été secourus.

189 survivants, tous adultes, ont été hospitalisés.salle d’attenteIls ont été enfermés dans un lieu où ils ont été interrogés par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra), qui devait établir le fondement de leur demande d’asile afin d’être officiellement admis sur le territoire.

Lire Aussi :  nucléaire, éolien, solaire, à quoi tournera la France de demain ? Le débat public s’ouvre

123 commentaires négatifs, 66 commentaires positifs

L’édition Ofpra est sortie123 avis négatifs“et les parties intéressées”l’entrée dans la zone n’est pas autorisée», a déclaré le sous-directeur du conseil juridique et des affaires judiciaires du ministère, Charles-Edouard Minet, lors d’une audience de la Cour administrative suprême sur la validité de la zone de rétention créée par les autorités.rendu 66 conclusions en faveur de son admission sur le territoire“, a déclaré le représentant du ministère.

Lire Aussi :  La piscine est terminée, les bassins remplis mais la justice annule l'ouverture imminente

Tous ceux qui ont un avis positif et ceux qui ont été libérés par un juge sont orientés vers les systèmes d’asile.“, nous a-t-on pointé à l’AFP Place Beauvaux. Ces individus”peut être déplacéAprès avoir débarqué en France, il a montré la même source à onze pays européens (dont l’Allemagne, la Finlande ou le Portugal) qui les ont volontairement accueillis.

Cependant, le ministère de l’Intérieur n’a pas précisé si les 123 survivants feraient l’objet d’une procédure d’expulsion car ils se sont vu refuser l’entrée dans la région.

Lire Aussi :  A Washington, Emmanuel Macron savoure, malgré tout, son « amitié » avec Joe Biden

En début de semaine, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a confirmé au moins 44 personnes ayant reçu des messages déplacés devant l’Assemblée nationale, alors que toutes les audiences de l’Ofpra n’étaient pas encore terminées.actualisé“dans son pays”dès que l’état de santépermettrait.

VOIR ÉGALEMENT – Ocean Viking : “Nous sommes les gardiens de notre propre faiblesse”

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button