Augmentation des violences dans le rugby ? Un jeune arbitre dresse un constat assez alarmant

Zapping Monde Quinze Grand Chelem, compétition avec Léo Coly, Mondial 2023…

L’arbitre est un élément essentiel de chaque match de rugby, tant au niveau élite qu’amateur. Mais peut-être que cette fonction devient de moins en moins facile à réaliser. Thomas Martinez, milieu de terrain de 22 ans, s’est exprimé sur son rôle avec le Midi Olympique. Et il a réussi à dresser un commentaire plutôt alarmant sur la recrudescence de la violence dans le monde du rugby. La tension est palpable sur le terrain, mais pas que, et l’arbitre français en est très inquiet.

On ne peut nier la recrudescence de la violence sur les terrains de rugby, notamment dans les catégories jeunes. Ce que je remarque quand je pratique, c’est que l’environnement autour du rectangle vert influence vraiment l’attitude des trente comédiens, qui sont forcément plus facilement influencés par leur jeune âge. Parents, amis qui viennent voir leurs amis jouer, certains vont trop loin dans leurs propos et leurs actes. Récemment, j’ai dû gérer une bagarre entre les rugbymen sur la pelouse. Une fois celle-ci terminée, la bagarre s’est poursuivie derrière la barrière… avec les fans aux prises avec.

Mais ce que Thomas Martinez pointe aussi du doigt, c’est la violence envers les arbitres, qui augmente elle aussi sensiblement. Et nous parlons ici de violence verbale et physique.

Depuis le début de la saison, dans mon entourage, quatre arbitres ont été agressés. L’une des victimes a été simplement menacée de mort à la fin d’un match, tandis que les trois autres ont été physiquement menacées (…) Un de mes collègues a exclu un entraîneur qui ne se contrôlait pas sur le bord du terrain. Ce jour-là, un de ses joueurs a frappé l’arbitre avec son crampon. Ces événements étaient exceptionnels il y a quelques saisons. Maintenant, ce ne sont plus des exceptions.

(…) Je suis arbitre depuis six ans, et personne ne m’a jamais attaqué. Mais c’est vrai qu’à chaque fois que je porte ma tunique, il y a un peu plus d’angoisse que lors de mes premières années.

(…) Le plus dangereux, c’est quand tu arbitres des équipes de moins de 18 ans. Entre l’immaturité des uns, et le manque de respect des autres, tout peut très vite déraper. Des choses commencent à se mettre en place pour protéger un peu plus les arbitres et surtout punir comme il se doit ceux qui vont trop loin. Les mesures doivent être strictes, avec le risque de devoir faire face à des situations ingérables chaque week-end. Beaucoup oublient trop facilement que le fondement du rugby est avant tout le respect…

Faut-il craindre la minimisation de la violence dans le rugby ? En tout cas, cette preuve n’apporte rien de très positif.

Lire Aussi :  L'Espoir règne sur le volley-ball et remporte la Coupe de Martinique chez les filles et les garçons

résumer

Assiste-t-on à la généralisation de la violence dans le rugby ? Un jeune arbitre avoue son inquiétude face à l’évolution de la situation.
Retrouvez toute l’actualité rugby sur Quinze Mondial.

Hélène Brasseur



Source

Lire Aussi :  Un joueur du PGA Tour ajoute délibérément un 15e club dans son sac et se fait disqualifier !

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button