avec la fin du plan d’investissements, l’heure du bilan en Isère

100 milliards d’euros, c’est le montant total du plan d’investissement de France Relance. Il a été lancé en septembre 2020 pour aider les entreprises et les collectivités à se remettre de la pandémie et prendra fin à la fin de cette année. De ce montant, Deux milliards d’euros ont été alloués à Yzer. Même si de nouveaux appareils vont bientôt prendre le relais, Sami Sisaid, sous-préfet pour le relèvement et la résilience, conclut dans notre département.

Logo bleu français

France Bleu Isère : Le plan de restauration de la France touche à sa fin. Quelles conclusions et conclusions peut-on en tirer ?

Sami Sisaïd : Le bilan est très positif pour l’Isère car il a été à l’avant-garde et a apporté de nombreux projets qui ont créé de nombreux emplois. Nous avions deux objectifs à court terme, qui étaient de revenir aux niveaux d’activité d’avant la crise. Nous l’avons retrouvé à l’été 2021 et aujourd’hui notre chiffre d’affaires est supérieur de 20% à celui d’avant la crise. Et puis notre deuxième objectif était de réduire le chômage, et maintenant nous avons un taux de chômage de 5,8 %. Ce chiffre n’a pas été observé depuis 1983.
18 500, 18 500 emplois salariés ont été créés dans tous les secteurs tels que l’agriculture, l’industrie, la construction, les services. Et cela a permis au chômage de baisser.

Lire Aussi :  après une journée de mobilisation record, les syndicats manifesteront à nouveau les 7 et 11 février

France Bleu Isère : Est-ce aussi un plan adapté à notre territoire, tourné vers l’innovation ?

Sami Sisaïd : Oui, car nous avons voulu accélérer à la fois l’écologie, la compétitivité et la cohésion, notamment des secteurs stratégiques comme la santé, l’électronique et l’agroalimentaire, déjà présents en Isère et que nous voulons accélérer. projets stratégiques au niveau industriel.

France Bleu Isère : Le plan a-t-il vraiment aidé les entreprises qui en avaient besoin ? N’y avait-il pas parfois un effet inattendu ?

Sami Sisaïd : Non, depuis toutes les entreprises sont accompagnées dans des projets. Tu aurais vraiment dû avoir un plan. L’objectif était de sélectionner des projets de 5 à 10 ans et de les accélérer pour relancer l’économie aujourd’hui. C’est ce qui a permis de mettre en œuvre ces projets plus rapidement et de créer des emplois.

Lire Aussi :  en visite à Kiev, Sébastien Lecornu a évoqué un nouvel "agenda" pour le soutien militaire français

France Bleu Isère : Existe-t-il des moyens de contrôle a posteriori clairs ? Comment garantissons-nous l’utilisation prévue de l’argent versé ?

Sami Sisaïd : Que regardons-nous ensuite, est-ce que ça marche ? Nous impactons l’emploi. Au bout du compte, a-t-on vraiment créé des emplois? Ainsi, chaque fois que l’entreprise a été soutenue, elle a reçu la première partie de la subvention, et la dernière tranche n’est versée que si le projet est mis en œuvre avec des emplois effectivement créés. Cela a permis d’atteindre les résultats attendus sur chacune des mesures.

France Bleu Isère : Et maintenant ? D’autres appareils viendront-ils prendre le relais ?

Sami Sisaïd : Oui. Les nouveaux équipements intègrent la programmation environnementale de France Nation Verte, notamment le fonds vert pour accélérer la transition écologique des territoires. Il y a le plan France 2030, un plan d’investissement pour mieux vivre, mieux produire et mieux consommer dans ces régions. Et puis il y a un plan de stabilité économique et sociale pour s’adapter à la situation économique et aider toutes les régions.

Lire Aussi :  Six engagés, cinq qualifiés : La France respire au classement UEFA

France Bleu Isère : A qui s’adressent ces plans d’avenir ?

Sami Sisaïd : Ces plans d’avenir s’adressent aux entreprises, aux collectivités et aux particuliers. Il y a notamment un soutien au recrutement des apprentis, il y a un soutien à Ma Prime Renov, cela va continuer. Et puis des aides, comme la prime à la conversion, les primes environnementales pour les véhicules électriques qui se poursuivront en dehors du plan de relance français.

France Bleu Isère : Et pour les acteurs qui y ont droit, ça marche comme le plan France Relance ?

Sami Sisaïd : Oui, dans France 2030 vous devez accéder à la plateforme France2030.gouv. Pr. Et puis pour les autres aides dans les territoires, il faut se rendre sur Aideterritoire.fr, qui permet de récapituler toutes les aides à disposition des acteurs.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button