finalement en hausse avant les élections de mi-mandat

(Boursier.com) — Wall Street a finalement terminé en hausse lundi, avant les élections de mi-mandat aux États-Unis qui ont égalé républicains et démocrates dans les sondages. Le S&P 500 s’est renforcé de 0,96% à 3 806 points, tandis que le Dow Jones a progressé de 1,31% à 32 827 points. Le Nasdaq progresse de 0,85% à 10 564 points avec Apple… Rappelons que la note américaine est parvenue à bondir vendredi, après de solides chiffres de l’emploi américain et malgré la perspective d’une poursuite du resserrement monétaire par la Fed. Sur le Nymex, le baril de brut WTI est revenu à 91,35 $. L’indice dollar a perdu 0,4% face à un panier de devises, tandis que l’euro a retrouvé la parité face au dollar.

La semaine à Wall Street sera marquée par la publication jeudi de l’indice des prix à la consommation d’octobre, attendu en hausse de 0,7% par rapport au mois précédent et de 8% sur un an (+0,5% hors alimentation et énergie par rapport à septembre ou +6,5% sur un an selon FactSet).
Selon l’outil FedWatch du CME Group, la Fed devrait relever ses taux de 50 points de base supplémentaires (probabilité de 57 %) ou 75 points de base (probabilité de 43 %) à l’issue de sa prochaine réunion monétaire à la mi-décembre. L’écart de taux des fonds se situe actuellement entre 3,75 % et 4 %, après quatre hausses de taux consécutives démesurées de 75 pb…

L’incertitude entourant les élections américaines de mi-mandat prévues demain freine les initiatives des marchés. La perte potentielle d’au moins une des deux chambres du Congrès par les démocrates risque d’affaiblir Joe Biden et, au contraire, de remettre Donald Trump en selle pour la prochaine élection présidentielle, sur fond de mécontentement public face à la hausse des prix. .. Les experts s’attendent à ce que les républicains reprennent le contrôle de la Chambre des représentants, entièrement restaurée, voire du Sénat, restauré par un tiers, écrit Reuters.

Lire Aussi :  [Chronique de Normand Baillargeon] Un inédit de Carl Sagan

Dans l’actualité des sociétés cotées à Wall Street, BioNTech et Palantir Technologies aujourd’hui, ils ont publié leurs comptes avant le marché. ActivisionBlizzard, Saveurs et odeurs internationales, Take-Two InteractifMosaïquepublieront les leurs après la fermeture…

Valeurs

Pomme (+0,4%) réduirait sa production d’iPhone 2022 d’au moins 3 millions d’unités en réponse à une demande plus faible que prévu, selon Bloomberg. Les proches du sujet, cités par les agences, précisent que le nouvel objectif de production serait au maximum de 87 millions d’unités, contre 90 millions auparavant. La baisse serait principalement due à une demande plus faible que prévu pour les modèles moins chers, l’iPhone 14 et l’iPhone 14 Plus.
Pomme s’attend à moins d’expéditions d’iPhone 14 Pro et d’iPhone 14 Pro Max en raison de restrictions à Zhengzhou qui limitent considérablement la capacité, selon Bloomberg. Alors que les livraisons d’iPhone 14 Pro sont actuellement prévues pour fin novembre/début décembre, Apple a déclaré que les clients devront attendre plus longtemps pour recevoir leurs produits. Reuters a récemment cité une personne familière avec le sujet comme notant que la production d’iPhone à Zhengzhou pourrait chuter jusqu’à 30 %. Foxconn a déclaré qu’il s’attend toujours à reprendre la pleine production à l’usine de Zhengzhou…

Lire Aussi :  Essayez ces 7 astuces pour améliorer la vitesse de connexion de votre VPN

Cible (+6,5%), l’ex-Facebook envisagerait pour sa part de supprimer plusieurs milliers d’emplois, selon le Wall Street Journal. Le groupe de Mark Zuckerberg pourrait officialiser cette réduction dans la semaine, éventuellement mercredi.

BioNTech (+4,1%), partenaire allemand de Pfizer (-0,2%) dans les vaccins covid, a fait état d’un bénéfice et d’un chiffre d’affaires trimestriels en forte baisse par rapport à l’année dernière, mais supérieurs aux attentes du marché. Au troisième trimestre, le groupe a enregistré un bénéfice net de 1,784 milliard d’euros, soit 6,98 euros par action, contre 3,211 milliards d’euros un an plus tôt. Les revenus se sont élevés à 3,461 milliards d’euros, contre 6,087 milliards à la même période l’an dernier. Le consensus FactSet était de 3,42 euros de BPA et de 2,065 milliards d’euros de chiffre d’affaires trimestriel. BioNTech relève également le bas de ses prévisions de ventes de vaccins, s’attendant à 16 à 17 milliards d’euros de facturation, contre 13 à 17 milliards d’euros auparavant.

ExxonMobil (+1,1%) subira une perte de 2 milliards de dollars en raison de la vente d’un champ pétrolier et gazier offshore en Californie.

Walmart (+1%) sera également surveillé, tandis que Kalyan Krishnamurthy, directeur général de Flipkart, a déclaré au Financial Times que le groupe envisagerait une introduction en bourse une fois les marchés stabilisés.

Lire Aussi :  Promo : la RTX 4090 dans un PC fixe surpuissant, voilà ce que ça donne

Alliance des bottes Walgreens (+4,1). Son unité Village Practice Management est proche d’un accord de 9 milliards de dollars qui comprend une dette pour fusionner avec Summit Health.

ActivisionBlizzard (-1,2%). Les “initiés”, selon le New York Post, s’inquiètent de l’éventuel échec de la fusion avec Microsoft. Des sources proches de la situation au NYP estiment qu’une pression antitrust accrue remettrait l’accord en question, alors que Microsoft ne s’attendait pas à une telle surveillance gouvernementale…

Palantiser (-11,5%), le groupe américain de services et logiciels d’analyse et de data science annonce pour son troisième trimestre fiscal un chiffre d’affaires de 478 millions de dollars, soit une croissance de 22%. Les revenus aux États-Unis ont augmenté de 31% à 297 millions. La valeur totale des contrats finalisés a atteint 1,3 milliard de dollars, dont 1,1 milliard de dollars aux États-Unis. La perte d’exploitation s’est établie à 62 millions de dollars, tandis que le bénéfice d’exploitation ajusté a atteint 81 millions de dollars, soit une marge de 17 %. Pour cette année, Palantir confirme qu’il s’attend à des revenus de l’ordre de 1,9 milliard de dollars à 1,902 milliard de dollars, malgré un impact de change négatif de 6 millions de dollars par rapport aux prévisions précédentes. Le groupe relève sa prévision de résultat opérationnel ajusté annuel entre 384 millions et 386 millions.

Lit Bath & Beyond (-0,7 %) reste préoccupant. Selon Bloomberg, les fournisseurs du détaillant ont interrompu leurs expéditions malgré le nouveau financement reçu par l’entreprise.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button