il a un parfum d’hostie

Christine and the Queens souhaite désormais que ses écrits soient étoffés et édités (penseuse du passé), nous avons cessé de lui poser des questions, au nom de nos bonnes histoires. Son nom, à notre connaissance, est maintenant Redcar. Il y a de la peur chez ceux qui contribuent à sa fiche Wikipédia alors que d’autres le font “redcar est un homme viril”, tandis que les autres pensent qu’ils savent que“se considère comme non binaire”.

Certains diront que l’artiste a choisi de porter et de célébrer le nom d’une voiture sale. De plus, ce n’est pas la première voiture rouge nommée Christine. On se souvient de la Plymouth Fury de 1958 de Stephen King.

Lire Aussi :  Deux livres compagnons du jeu Hogwarts Legacy annoncés pour 2023 !

Suivi après vente

D’ailleurs, que pensez-vous de son nouvel album ? Bien. A la première écoute, on distingue la démarche de Domrémy et comme l’odeur de la foule : des psaumes, des paroles. “ange” Ce “église”, paroles de prédication affirmatives (enfant du ciel, miracle, source, ange, éternité, étoile, péché, “Pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu’ils ont fait…”). Bref, ça sonne comme les JMJ, les jeunes catholiques du monde d’aujourd’hui.

Mais la seconde audition est moins sulpienne. Un peu longue (8:31), mais puissante et étonnante, la chanson “Until When” séduit par son côté rock progressif des années 1970, plus proche de Catherine Ribeiro que de Charli XCX (l’un des collègues britanniques de Christine and The Queens). “Les Etoiles” est sans doute le plus représentatif de cet album lumineux, plein de sonorités des années 1980 : claviers brillants, grosse batterie, comme on les entend par exemple sur The Weeknd.

Lire Aussi :  Un an de prison avec sursis requis contre l'animateur Jean-Marc Morandini pour corruption de mineurs

Le visionnage de cette vidéo peut entraîner l’enregistrement de cookies par l’utilisateur de la vidéo à laquelle vous faites référence. Compte tenu du refus d’enregistrement de cookies que vous avez indiqué, afin de respecter vos préférences, nous avons désactivé la lecture de cette vidéo. Si vous souhaitez continuer à lire la vidéo, vous devez nous donner votre autorisation en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Lire Aussi :  Instagram permet d’ajouter une musique à un post photo : comment ça marche

Ici, on aime la beauté âpre des mots blessants, au-delà, la fausse négligence d’un « Lalala », ailleurs, le mot “sorcières” pour un chœur féminin (ou masculin ou non binaire ou hétérosexuel). Enregistrement en chœur et onomatopées, l’une des caractéristiques favorites du disque.

Répétons-le “My dear bye bye” (avec la batterie pétillante de Vincent Taeger), qui se présente comme une ritournelle de lumière où il n’y aura pas de “droit”, pour reprendre le mot préféré de Redcar, un véhicule d’approbation.

Redcar belles étoiles, et Redcar, ex-Christine and Queens (due). Il est sorti le 11 novembre.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button