La Suisse s’impose face au Cameroun

Malmenée pendant 45 minutes, la Suisse a finalement pris le dessus jeudi en s’imposant 1-0 face au Cameroun lors de son match d’ouverture du groupe G de la Coupe du monde, grâce à un but de Breel Embolo, né au Cameroun mais ayant fait la sélection sportive depuis ” La nation”.

Cette victoire, au stade Al-Janoub de Doha, coûtera très cher dans une poule particulièrement relevée, où évoluent également le Brésil et la Serbie, qui s’affrontent en soirée (20h00).

Dès le départ pourtant, on a vu des Camerounais en place, solides derrière et organisés tactiquement pour empêcher les Suisses de jouer dans la profondeur, avec le milieu de Naples André-Frank Anguissa omniprésent dans l’entrejeu.

Il n’a pas fallu 10 minutes aux Lions indomptables pour créer leur première occasion, lorsque Bryan Mbeumo a été lancé en profondeur de sa moitié de terrain vers l’arrière de la défense. Il a choisi de tenter sa chance, alors qu’Eric Maxim Choupo-Moting était au milieu, mais le gardien de la Nati Yann Sommer a réalisé son premier arrêt du match.

Lire Aussi :  Jay Vine chez UAE : «Je suis triste et heureux à la fois»

Quatre minutes plus tard, le milieu de terrain du Bayern était lui aussi seul face à Sommer, et perdait son combat.

Les Suisses, impuissants dans le jeu, n’ont pas réussi à mettre la défense camerounaise hors de position. Une tête non cadrée de Nico Elvedi sur corner (40e) a fini par être leur acte le plus dangereux en première période.

Le Cameroun a dominé les débats et s’est montré dangereux dans toutes les contre-situations.

Embolo ne fête pas

Encore fallait-il noter, retranscrire au tableau d’affichage les ambitions immenses affichées par Samuel Eto’o, l’ancien attaquant vedette devenu président de la Fédération camerounaise (Fécafoot), qui a animé les derniers jours de préparation en n’anticipant plus rien moins. qu’une victoire du Cameroun en finale de Coupe du monde.

Lire Aussi :  MotoGP Valence Warm Up LIVE : Johann Zarco tout en haut !

Mais au retour des vestiaires, les Suisses ont fait preuve d’un froid réalisme, marquant sur leur première vraie occasion. Breel Embolo, libre de tout marquage sur place, a repris un centre de la droite pour s’imposer (1-0, 48e).

Le joueur de 25 ans n’a pas fêté son but, comme il l’avait annoncé. Né au Cameroun et arrivé en Suisse à l’âge de quatre ans, l’attaquant de l’AS Monaco a conservé des liens forts avec son pays natal. “Si je marque, j’essaierai de ne pas fêter ça”, a-t-il prévenu. “C’est un match très, très spécial pour moi et pour toute ma famille. Parce que c’est un peu un clash ! Il y aura beaucoup d’émotion dans ce match.”

Lire Aussi :  Ligue 1 - Confiance retrouvée à Rennes, Genesio, Kalimuendo et Terrier pour le relancer : Gouiri, à l'ouest le renouveau

Ce but a donné confiance au Suisse, qui a enfin osé prendre des risques offensifs, pour tenter de faire le break. Ensuite, le jeu de l’âme a changé et le Nati est devenu dominant. Le gardien camerounais, André Onana, a réussi à éviter le tir en détournant une marche réflexe d’une puissante reprise de Ruben Vargas (66e). Sur corner, Embolo était à nouveau tout près d’inscrire un doublé.

Le sélectionneur camerounais Rigobert Song a tenté de répondre en faisant venir son capitaine Vincent Aboubacar à la place de Choupo-Moting (74e), mais les verts et jaunes n’ont pas réussi à redonner le rythme de la première période, et il est apparu qu’il a démissionné dans les dernières minutes comme Suisse. finir plus fort.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button