Lancement de la Société d’Economie Mixte Locale (SEML) Saône-et-Loire Energies Renouvelables

Il contribuera à la promotion et à l’investissement dans le développement des énergies renouvelables, principalement en Saône-et-Loire.

Des ambitions communes pour un développement durable du territoire

En créant cette structure, le SYDESL et ses partenaires créent un outil dédié aux attentes de la population et des collectivités locales qui souhaitent accélérer la diversification du mix énergétique du département. La SEML Saône-et-Loire Energies Renouvelables étend son champ d’activité à toutes les énergies renouvelables, en fonction du potentiel disponible et de la faisabilité technique et économique des projets. La première vague d’investissements consistera principalement en des projets photovoltaïques et éoliens, ouvrant toutes les énergies renouvelables. L’expertise des partenaires et leur connaissance du territoire en font un outil pertinent pour évaluer l’intérêt d’un projet de développement territorial et sa réalisation.

Lire Aussi :  Pourquoi les voitures hybrides rechargeables n'ont plus la cote

Par exemple, une mairie souhaitant aménager un terrain communal dans le cadre d’un projet d’énergie renouvelable peut contacter la SEML Saône-et-Loire Énergies Renouvelables, y compris si elle a déjà été sollicitée par un porteur de projet. La SEML Saône-et-Loire Énergies Renouvelables peut en effet entrer au capital d’entreprises dédiées avec d’autres porteurs de projets, s’ils en expriment le besoin ou si les communes en font la demande. Elle pourra également mettre en œuvre directement des projets, y compris lors des phases de développement (études, consultations, etc.).

Lire Aussi :  Journées d’immersion au sein de L’École LDLC L’École LDLC Limonest lundi 21 novembre 2022

Bien qu’étant une personne morale de droit privé, la SEML est principalement constituée de capitaux publics. La SEML Saône-et-Loire Énergies Renouvelables est détenue à 58 % par le SYDESL, avec un capital social initial de 1,2 M€ et un financement total du projet de 34 M€ pour la première vague d’investissements. Le solde du capital sera détenu par la Banque des Territoires (20,83%), le Crédit Agricole (12,5%) et la SAS GEG ENER (8,67%). Ces différentes entreprises ont été contactées par le SYDESL en raison de leur engagement et de leurs compétences reconnues dans le domaine de la transition énergétique.

Lire Aussi :  Assurance-chômage : la durée d’indemnisation réduite au 1er février, voici à quoi vous attendre

Ce lundi 5 décembre 2022 a marqué la naissance de la nouvelle structure avec la signature du Pacte d’actionnaires et des Statuts de la société économique mixte locale SEML Saône-et-Loire Énergies Renouvelables.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button