Le Narbonne Volley reste sur son nuage

S’il a fallu travailler ce samedi soir pour avoir le dernier mot sur l’impressionnant programme des Robinsonnais (1-3), les Centurions, qui s’accrochent désormais au Top 6, ont enchaîné un troisième succès d’affilée.

Depuis trois semaines, Narbonne Volley tourne à plein régime, trouvant son rythme de croisière lui permettant d’espérer, à ce rythme, briguer une place sur le podium. Avec huit succès lors des dix derniers matches, l’effectif de Guillermo Falasca est à son apogée et personne ne peut l’arrêter pour le moment. Les déplacements y ont éclaté la semaine dernière (2-3) et cette fois c’est l’Ile-de-France mal notée qui a manqué de réponses : “C’est bien de gagner mais c’est encore mieux pour la confiance après avoir évolué à un niveau moyen. On aurait pu faire beaucoup mieux en termes de contenu. On continue sur la lancée”, L’entraîneur de l’Aude, Guillermo Falasca, l’a souligné.

Lire Aussi :  Dan Martin : «On vit un âge d'or, le mérite en revient à Pogacar»

Meilleure gestion de l’argent et du temps

Si les Parisiens ont mis beaucoup d’intensité et de volume dans leurs attaques comme Jeanlys et De Leon Guimaraes, le club audois a répondu du tac au tac avec la spirale de Vettori (12-13). Mais l’euphorie gagnait les rangs du PRVB, qui était porté par son international français Henry sapant l’emprise des Centurions (21-20). Cependant, ces derniers ont gardé la tête haute pour faire tomber les Owls sur une dernière attaque de Rivas sur la deuxième balle de set (24-26). Dans une bataille acharnée, où les artilleurs des deux formations ont frappé, le PRVB a eu des arguments à présenter et a continué de donner du fil à retordre aux visiteurs (9-7). Un peu plus élégant avec son service et laissant les Robinsonnais s’enflammer sur les contres, le Narbonne Volley n’a réussi qu’à obtenir quelques chutes pour prendre le dessus sur Henry et consorts, abandonnant 3-0 à un moment crucial (14-15 , 17 -15). Comme le set précédent, Narbonne a été battu mais a trouvé les ressources pour sauver quatre balles de set et finir à nouveau de Rivas (26-28).

Lire Aussi :  l'équipe type de la 6e journée

Rivas termine avec style

Loin d’abdiquer, Plessis-Robinson repart au combat, sapant les ambitions d’Aude. En difficulté sur les services et moins clinquant en attaque, le NV a été aussitôt puni de ses fautes par les locaux. Ce dernier, en donnant plus de folie, a pris le dessus (11-6, 16-10). Contrairement aux deux sets précédents, le PRVB a continué à contrôler ses émotions (25-19). Conscients que rien ne leur serait donné, les Centurions sont de nouveau manipulés par les Franciliens qui commencent à croire à un retour en force (13-11, 19-16). Mais c’était sans compter les contres gagnants de Kolev et les deux as de Rivas, qui ont offert une belle réussite à son équipe (20-22, 21-25). Confiants dans une belle forme et individualités qui se donnent à fond, les Audois pourront se mesurer à Chaumont puis à Nantes-Rezé, prétendants au Top 3. L’occasion de marquer un peu plus leur territoire.

Lire Aussi :  Basket, volley, hand, les Bleus veulent confirmer la moisson de médailles de Tokyo à domicile

Fiche technique

Plessis Robinson 1 Narbonne 3
Au Plessis-Robinson (domaine omnisports). Environ 1 200 spectateurs.
Arbitres : M. Zgheib et M. Malagoli
Narbonne s’est imposé 3 sets à 1 au Plessis-Robinson (26-24 en 28′, 28-26 en 39′, 25-19 en 25′ et 25-21 en 30′).
Plessis-Robinson : Henry (11 points), Nevot (1), De Leon Guimaraes (21), Mitchem (6), Jeanlys (19), Suihkonen (12), puis Gnenegbe (1).
Narbonne : Vettori (13), Ramon Ferragut (15), Jouffroy (9), Gelinski (2), Rivas Quijada (12), Kolev (9) puis Faganas (5).

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button