Le négationniste français en cavale Vincent Reynouard arrêté en Écosse

La chasse fut longue et délicate. Le négationniste Vincent Reynard, plusieurs fois condamné par la justice française pour son négationnisme, a été arrêté jeudi en Ecosse, a-t-on appris ce dimanche auprès de Police Scotland et d’une source proche du dossier.

Un homme de 53 ans a été interpellé par la police écossaise sur la base des “renseignements français”, a confirmé une source à l’hebdomadaire Marianne. “Il a été arrêté dans la région d’Anstruther, un petit port de pêche au nord d’Edimbourg, où il vivait sous une fausse identité, ‘sur la base d’un mandat d’arrêt délivré par la France'”, a déclaré un porte-parole de Police Scotland.

Lire Aussi :  Accusé de pédocriminalité par le maire de Saint-Etienne, Wauquiez va porter plainte pour diffamation

Dans plusieurs vidéos diffusées sur Internet, Vincent Reynaud met en doute l’existence voire l’existence de la Shoah lors du massacre d’Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) le 10 juin 1944, détruit par le SS Das Reich unité.

La chasse à l’homme, menée par son Office central des crimes contre l’humanité et des crimes de haine (OCLCH), a été lancée en août 2020 après la découverte d’une pancarte indiquant « Reynouard Haq » sur un mémorial du village. Son arrestation a nécessité l’étroite collaboration des justices française et anglaise.

Lire Aussi :  Ukraine et France unies à Coutances

Chasse acharnée

Il n’y a pas de poursuites pour négationnisme au Royaume-Uni, mais en 2015, en raison d’un ancien extrait de la décision de la cour d’appel de Caen, Vincent Reynard a été condamné à un an de prison pour avoir nié des crimes contre l’humanité. Ils ont réussi à convaincre les Britanniques d’aller le chercher”, a expliqué le général Jean-Philippe Reyland, chef de l’OCLCH.

Vincent Reynard a refusé de l’extrader vers la France lors de sa comparution devant un juge à Edimbourg, a déclaré le général Reyland. Il a été placé en garde à vue dans l’attente d’un nouveau procès afin de pouvoir se rendre aux autorités françaises.

Lire Aussi :  Championnats de France, à Chartres : Maxime Grousset, le meilleur pour la fin

“Je voulais vraiment qu’il soit arrêté. Il diffuse encore beaucoup de messages haineux sur Internet, qui a une large audience, “notamment sur le réseau social russe VKontakte ou sur l’américain (ultraconservateur et complotiste) Gab, a précisé le général Reiland.

Sa dernière peine (six mois de prison) sera en janvier 2021, dans une vidéo publiée en 2019, il nie la réalité de la Shoah.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button