Le PDG de la Super League monte au créneau et s’attaque à l’UEFA !

Quelle est la prochaine après cette annonce

“Je serai à Nyon la semaine prochaine pour discuter avec l’UEFA. C’est ma conception du dialogue : écouter l’autre partie et avoir des discussions contradictoires, car on ne pourra certainement pas s’entendre sur tout.. C’est ce que Bernd Reichart disait récemment dans le podcast “Tout simplement Mal Luppen” de Toni Kroos. Le nouveau PDG du champion de Super League, l’homme de 48 ans s’est longuement exprimé dans une interview avec lui député. L’occasion pour le dirigeant allemand de défendre ce projet que le Real Madrid, la Juventus et le Barça espèrent toujours, dans une moindre mesure.

Déterminé à lancer cette nouvelle compétition d’ici 2024-2025, le patron d’A22 Sports Management – société basée en Espagne, créée dans le but de parrainer ce projet de Super League – souhaite rouvrir le débat avec l’Undeb European Football Associations. Indépendamment des nombreuses accusations de la Liga ou des menaces de grève, pour Bernd Reichart : cette Super Ligue doit voir le jour, et ce pour de multiples raisons. En attendant la décision de l’avocat général de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) dans le litige ouvert sur l’abus de position dominante de la part de l’UEFA, le natif de Scheidegg s’est montré confiant. “Nous avons confiance dans les juridictions de l’Union européenne et nous nous plierons à leur jugement”Reihart a lancé le premier, faisant référence à l’avis consultatif qui sera publié le 15 décembre, avant une décision finale en 2023.

Lire Aussi :  Le plan de Chelsea pour sortir de la crise, le Real Madrid s’enflamme pour son héros Thibaut Courtois

Le patron de la Super League veut réformer le système !

Interrogé, par la suite, sur les contours de ce projet mort-né, Bernd Reichart a présenté un long argumentaire basé sur deux points principaux : la qualité du spectacle proposé et l’attraction du public. “Nous devons trouver un équilibre car nous ne pouvons pas mettre la santé des joueurs en danger. Il me semble que l’important n’est pas de parler de plus de jeux, mais de meilleurs jeux. Honnêtement, dans le nouveau format de la Ligue des champions après 2024, je ne vois pas cela envisagé. Au contraire, cela aggrave la situation actuelle. Je vois plus de jeux-questionnaires. Le système doit être revu et redéfini car des réformes majeures sont nécessaires.”a lancé le joueur de 48 ans, ciblant directement les sélections UEFA actuelles.

Lire Aussi :  Les trois clubs où veut signer Thomas Tuchel

“On peut se contenter de jeunes qui regardent vingt secondes d’un match sur TikTok ou on peut réagir et travailler pour améliorer les choses. Cela commence par montrer de meilleurs jeux semaine après semaine. La locomotive du projet doit être d’offrir le meilleur du football., le PDG a alors défendu l’entreprise championne. Réponse directe aux accusations de “fausses nouvelles” réalisé par la Liga ce vendredi. La Liga a en effet dénoncé des “fake news” sur la question de l’incapacité supposée du football à séduire les jeunes. En tant que tel, l’exemple s’appuyait, en particulier, sur les données de TikTok : “60% des utilisateurs utilisent le football, qui est le contenu sportif le plus regardé sur cette plateforme”.

Enfin, pour répondre à ceux qui s’inquiètent d’une compétition d’élite, un modèle fermé ou semi-fermé, dévalorisant les championnats nationaux, Bernd Reichart a assuré qu’il n’était plus question de membres permanents et que le format pour l’avenir était encore défini. Avant d’envoyer une pique à ses prétendants et à l’UEFA : « Que pensez-vous du Tournoi des Six Nations, un tournoi dédié à vie à six sélections européennes à part de toutes les autres ? La seule question à débattre est de savoir si l’UEFA est un monopole., a ainsi conclu le dirigeant, évoquant les différentes compétitions fermées, qui existent déjà, comme l’Euroligue de basket ou le Tournoi des Six Nations de rugby. Une chose est sûre, cette Super League n’a pas fini de diviser.



Source

Lire Aussi :  MotoGP : "si Marc Marquez supporte toutes ces épreuves, c’est parce qu’il veut battre Valentino Rossi", mais qui a dit ça ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button