Le PSG en passe sept au Maccabi Haifa et verra les huitièmes de finale

Le PSG tient son billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Le champion de France a assuré sa place au tour suivant en signant son troisième succès en cinq matches. Une victoire récoltée sur un score fleuve (7-2) aux dépens de la médiocre équipe israélienne du Maccabi Haïfa et grâce à une performance exceptionnelle de son trio offensif. Messi, Neymar et Mbappé portaient leurs vêtements clairs. Les trois ont confirmé leur belle performance depuis le début de saison en multipliant les gestes décisifs.

Le MNM dans un grand soir

Il y en avait sept au total, et cela aurait pu être plus si la barre transversale, par exemple, n’avait pas résisté à un tir de Messi à la 75e minute. L’Argentin n’a pas été en réussite sur celui-ci, mais il a tout de même été le Parisien le plus titré lors de cette soirée. En effet, il a ouvert le score à la 19e minute d’un magnifique tir extérieur. Et il récidivait à quatre minutes de la pause (41e). Servi par Mbappé, il a placé une frappe à l’entrée du visage qui n’a pu que faire mouche. Entre ses deux buts, La Pulga a aussi donné une passe décisive à Neymar (35e). Et au milieu de ces réalisations, Mbappé n’était pas en reste. Les Bondynois ont aussi fait parler la poudre d’une frappe enroulée (32e). Et il a récidivé à la 64e, de plus loin.

Le PSG a soigné sa différence de buts

Le trident offensif du PSG a inscrit cinq buts dans cette rencontre. Sur les deux autres, il y a eu un exploit contre son camp du malheureux Goldberg (67e) ainsi qu’un exploit du rentrant Carlos Soler (84e). Un autre remplaçant a également fait parler de lui côté parisien, mais uniquement en raison de son âge. Lancé à la 79e, Warren Zaïre-Emery est devenu à 16 ans et 7 mois le plus jeune joueur du PSG en Ligue des champions. Sept buts marqués, deux encaissés. Car oui, les Israéliens n’étaient pas que spectateurs de cette rencontre. Ils avaient la qualité pour riposter et même faire douter leurs hôtes du jour. L’assurance du Sénégal (38e et 50e) ont été les moments forts des visiteurs.

Lire Aussi :  MotoGP : Marc Marquez ne regrette pas d’avoir ignoré en 2015 cette "règle non-écrite" de ne pas perturber un pilote jouant le titre



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button