«Les inégalités sont devenues une maladie grave en France» – Libération

A l’occasion de la sortie du rapport d’Oxfam, le PDG de l’ONG appelle à une redistribution des richesses pour éviter la perception d’injustice qui conduit à l’effondrement de la démocratie.

Cécile Duflot, PDG d’Oxfam France, est de retour Sortie Sur la publication du dernier rapport de l’ONG sur les inégalités mondiales, publié en même temps que l’ouverture du Forum de Davos. Il appelle à taxer les plus riches et dénonce l’iniquité des réformes mises en place par le gouvernement français, à commencer par les retraites.

La concentration des richesses est-elle fatale ?

La répartition des richesses n’est qu’une question de volonté des gouvernements à mettre en œuvre des mécanismes de redistribution. La montée des inégalités à la suite de la pandémie alimente un sentiment d’injustice, ancré dans la réalité : les plus riches font du mal à tous les autres. Le montant de la richesse est devenu si illusoire que nous ne comprenons plus ce que cela signifie. Nous sommes entrés dans un système incroyable qui menace la justice sociale et la démocratie.

Comment l’explosion de la richesse des milliardaires, en partie due aux renflouements massifs du gouvernement et à l’abondance de liquidités, a-t-elle pu être évitée ?

Lire Aussi :  ZFE à Montpellier : quand la vignette en vigueur plombe le budget de la population rurale

Chez Oxfam, nous n’avons jamais critiqué le choix du soutien gouvernemental en temps de crise. Cependant, maintenant que la dernière est terminée, il est temps de mettre au travail ceux qui ont non seulement aidé mais aussi grandement bénéficié de la crise. Qu’il s’agisse d’affaires ou de richesse. Dans le Code civil, l’enrichissement sans cause est un crime. Même si les milliardaires ont vu leur fortune chuter légèrement l’année dernière, ce qu’ils ont perdu n’était qu’une blague.

Qui doit payer la facture ?

Nous allons être clairs : la contribution des super-riches est essentielle, et elle doit être apportée rapidement. Dans le monde, un impôt sur la fortune de 2 % sur les millionnaires, de 3 % sur ceux qui valent plus de 50 millions de dollars et de 5 % sur les milliardaires rapporterait 1,7 billion de dollars par an. C’est suffisant pour simultanément sortir 2 milliards de personnes de la pauvreté, combler le déficit de financement des appels humanitaires d’urgence des Nations Unies, éradiquer la faim au cours de la prochaine décennie…

Que pensez-vous de la doctrine du « pas d’impôt ni de dette supplémentaire » que le gouvernement utilise toujours ?

C’est un vrai mensonge. La fiscalité des plus pauvres augmentera à cause de la TVA. Alors que l’inflation augmente dans les prix alimentaires, les plus pauvres contribuent plus que les autres. C’est une forme d’obscénité. Le projet de loi de crise va devenir la fracture de notre pays. Cela crée un sentiment de rupture entre les bénéficiaires et les victimes. L’inégalité est une maladie brûlante. Lorsqu’un certain point est atteint, du fait de l’usure, des fissures de fatigue apparaissent… Et notre démocratie est fatiguée. Ces choix politiques doivent être faits très clairement.

Lire Aussi :  la décision de justice après l'accident mortel de Théo Stéphan dénoncée dans une marche blanche

Réformes récentes en France assurance chômage ou juste soumis sur les retraites, est critiqué pour ses injustices. Partager cette observation ?

La réforme des retraites est très injuste. Elle rémunère les plus dangereux, les femmes et ceux aux carrières basses, tandis que les très grandes entreprises et les plus riches sont exonérées de toute cotisation. L’inégalité est devenue une maladie grave en France, pays passionné d’égalité. Le gouvernement piétine cette valeur fondamentale, ciment de la société. Il suffirait de 2% de la richesse de 42 milliardaires français pour trouver les 12 milliards d’euros correspondant au déficit attendu du système de retraite. Seulement 2%! Au lieu de cela, il choisit de priver les plus instables de la solidarité de base. Avec le changement des règles de l’assurance-chômage, c’est la même histoire. Cette idéologie déchire notre pays. Certains responsables politiques, ceux qui votent la réforme des retraites, soutiennent la séparation des plus riches. Je n’ai pas l’habitude d’utiliser de grands mots, mais la situation est grave.

Lire Aussi :  Vie privée des enfants : vidéosurveillance, toilettes à l'école... quelles préconisations pour améliorer la protection de l'enfance ?

le sujet de inégalité participent de plus en plus au débat public, mais la situation s’aggrave. Pourquoi?

Je compare souvent les inégalités au climat. Lors de la COP de Copenhague en 2009, certains doutaient encore de l’existence du changement climatique. Une décennie plus tard, le niveau d’alerte était largement reconnu. Il en va de même pour les inégalités. Les avertissements sur ce mal qui ronge notre société se multiplient, y compris de la part d’institutions internationales telles que la Banque mondiale. Il faut agir aujourd’hui pour se donner tous les outils pour s’attaquer aux causes des inégalités qui échappent au contrôle des individus. Ce que je viens de dire sur la réforme des retraites en France, le président de la république l’a dit il y a trois ans. Maintenant, il choisit de protéger les intérêts de quelques-uns qui en veulent toujours plus. C’est inacceptable.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button