Marquinhos (Brésil) : « Je sais à quel point Neymar a renoncé à sa vie de tous les jours »

« Comment vous sentez-vous physiquement ?
Je me suis senti embarrassé (une hanche) lors de mes derniers matchs avec le PSG, cela m’a gêné dans mes performances et lors des entraînements de la semaine. A l’approche de la Coupe du monde, il a été décidé avec le staff médical du PSG que j’avais besoin de quelques jours de repos pour faire face à ce problème. Je suis revenu, reprenant progressivement ma routine d’entraînement normale. Et aujourd’hui (Jeudi), j’ai pu faire la séance complète avec le groupe, je suis très content. Une semaine avant de commencer (contre la Serbie), c’est bon signe. Je pense avoir gardé une bonne condition physique car j’ai beaucoup joué avec Paris.

“On a beaucoup d’options aujourd’hui offensivement, avec une grande variété de profils et c’est une de nos forces”

Cette Coupe du monde peut-elle être celle de Neymar ?
Cette pression et cette étiquette de leader technique est inévitable pour lui, il a toujours été comme ça depuis qu’il est à la Seleçao. C’est normal quand on voit tout ce qu’il sait faire et les qualités qu’il a. Mais il gère. Il arrive à la Coupe du monde dans une excellente condition physique. Je suis avec lui tous les jours, je sais à quel point il est préparé, à quel point il est concentré sur le projet, à quel point il a renoncé à son quotidien. C’est mon ami proche, je peux garantir à 100% ce que je dis. Mais je lui dis toujours qu’il n’a pas à porter plus de poids que les autres. Il y a autour de lui des joueurs expérimentés pour le soutenir, et des jeunes qui prennent leurs responsabilités.

Lire Aussi :  rendez-vous manqué pour l’équipe de remplaçants promue par Didier Deschamps

Alors il peut vraiment lui permettre de briller ?
Je l’espère, j’espère ! On a beaucoup d’options aujourd’hui offensivement, avec une grande variété de profils et c’est un de nos points forts. Partager le leadership partage également les responsabilités. Nous nous aidons tous les uns les autres. Thiago, Casemiro, moi…

Lire Aussi :  Marcelo Fronckowiak, avant le choc entre Tours et Civitanova : « Je ne suis pas un magicien »

Que t’apporte ton coach, Tite ?
L’expérience qu’il a acquise lors de la dernière Coupe du monde nous apporte de nombreux avantages. Il nous parle sans aucun filtre. Depuis que nous sommes ensemble, nous avons beaucoup travaillé car il fallait atteindre rapidement un bon niveau d’intensité. Il essaie aussi de nous donner beaucoup d’informations. Dès notre arrivée, nous avions déjà des réunions pour préparer le match. Il dit tout ce qui doit être dit, montre tout ce qui doit être montré. C’est la Coupe du monde, et tout est question de petits détails. Il veut tout préparer, c’est sa façon de faire, ne rien laisser au hasard. Il nous dit exactement ce qu’il veut, comment il veut que nous nous comportions dans certaines situations.

Lire Aussi :  Les notes de la 12e journée de Ligue 1 / Ligue 1 / J12 / SOFOOT.com

Vos pratiques sont ouvertes à la presse, donc tout le monde sait ce que vous faites. Est-ce un inconvénient ?
Non, car nous n’avons rien à cacher. Cette façon de travailler ne peut qu’être bonne, car si tu t’enfermes trop, la presse finira par deviner ce qui se passe, ce ne sera pas vraiment la réalité… il se passe quelque chose, tout le monde est là et le voit, cela a déjà été expliqué. Nous ne pouvons pas laisser les mauvaises choses de l’extérieur nous affecter. L’équipe est bien préparée, l’ambiance est très bonne, nous sommes prêts à tout affronter. »

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button