Ouverture du 8e Salon international du textile africain au Togo

Commentaires : 213

La 8e édition du Salon International du Textile Africain (SITA) 2022 a débuté vendredi à Lomé, la capitale du Togo. Le ton a été donné par Kodjo Adedze, ministre du Commerce et des Dépenses intérieures en présence de Kossi Lamadokou, ministre du Tourisme et de la Culture. Une quarantaine de pays sont présents à cet événement international annuel pour promouvoir et renforcer les textiles africains.

Un défilé de vêtements traditionnels et industriels africains, ainsi que des performances célébrées en ce premier jour.

“La présence de tous ici est un témoignage vivant du fait que la culture africaine transcende les frontières géographiques et perdure toutes les civilisations. Notre pays se voue aujourd’hui comme un cadre pour le développement de l’habillement africain à travers la volonté de partager les idées africaines dans notre capitale, Lomé Et c’est une des vraies traditions de recherche du bien-être des Africains en général et du Togo en particulier », a déclaré Kodjo Adedze.

Publicité. Faites défiler pour continuer la lecture.

Le ministre togolais a invité les investisseurs à considérer toutes les opportunités comme sources de génération de richesse et de réconciliation des intérêts togolais.

Lire Aussi :  Alain Altinoglu, nouveau directeur artistique, veut "démocratiser la musique classique"

Cette 8ème édition du Salon International du Textile Africain (SITA) se tiendra jusqu’au 6 novembre. Elle porte sur le thème : « L’Industrie du Pagne en Afrique : innovation et bon sens au service de l’autonomisation des femmes et des jeunes ».

Lire Aussi :  EN DIRECT - Chars Leopard 2 : la Finlande veut former les soldats ukrainiens

Ce thème invite le peuple africain à se réinventer par le bon sens pour relever le défi de ne pas laisser les gens de côté.

Publicité. Faites défiler pour continuer la lecture.

Raisons de l’exposition internationale de Lomé

Selon les organisateurs, ce thème “absolument passionnant” interpelle chacun sur la nécessité de solidarité autour du patrimoine commun des textiles collectifs afin d’éditer un design africain fort, capable de contribuer à un développement inclusif.

« SITA fait du coton une ressource précieuse et de développement pour le continent africain. Plusieurs activités sont au programme et la participation est gratuite. Y compris une formation e-business, une conférence internationale, un défilé de mode pour le grand public et une nuit du coton », a déclaré le commissaire général de SITA, Abdoulaye Mosse.

Lire Aussi :  L’île italienne d’Ischia frappée par un glissement de terrain dévastateur

Par ailleurs, il faut bien comprendre que le choix du Togo pour cette édition repose sur trois raisons. En particulier, la stabilité politique et la sécurité du pays, les attentes des hautes autorités du pays pour le secteur, et la place historique dans le pays en tant que centre du commerce du tissu et de Nana Benz.

Publicité. Faites défiler pour continuer la lecture.
print_imagePostez-le



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button