pour donner son accord à la livraison de chars Leopard à Kiev, l’Allemagne dit attendre une demande formelle de la Pologne

Image de couverture: Un char Leopard polonais manœuvre alors que des soldats de Pologne, des États-Unis, de France et de Suède participent à un exercice militaire conjoint, à Nowogrod, en Pologne, le 19 mai 2022. WOJTEK RADWANSKI / AFP

  • Si la Pologne décide d’envoyer des chars Leopard en Ukraine sans le consentement allemand, Berlin ne s’y opposera pas, a annoncé dimanche 22 janvier la cheffe de la diplomatie allemande, Annalena Baerbock, dans entretien accordé à LCI. “J’ai compris l’importance de ces chars, nous en sommes pleinement conscients”ajouté Mmoi Baerbock, qui s’est récemment rendu à Kharkiv, dans le nord-est de l’Ukraine.
    La Pologne et la Finlande ont proposé d’exporter les Léopards qu’elles possèdent, mais elles ont besoin de l’approbation officielle de Berlin pour de nouvelles exportations.
  • L’Allemagne dit également attendre une demande formelle de la Pologne. “Pour le moment, la question n’a pas été posée, mais, si on nous la posait, nous ne nous y opposerions pas”dit le ministre.
  • “La décision dépend de nombreux facteurs. et envoyé au chancelier”a insisté pour sa part le nouveau ministre de la Défense de l’Allemagne, Boris Pistorius, dans une interview à la chaîne de télévision ARD, annoncée peu après l’interview d’Annalena Baerbock.
  • Dimanche, le Premier ministre de la Pologne, Mateusz Morawiecki, est de nouveau monté au créneau, se qualifier comme“inacceptable” Refus de Berlin de fournir des chars lourds Leopard à Kyiv. La Pologne a indiqué qu’elle pouvait se passer du consentement allemand sans une décision de Berlin.
  • “Rien n’est exclu” sur la livraison des chars Leclerc à l’Ukraine, précise Emmanuel Macron. “Concernant les Leclerc, j’ai demandé au ministre des Armées d’y travailler. Rien n’est exclu et cela s’apprécie, en fait, collectivement”Macron a déclaré dimanche lors d’une conférence de presse avec le chancelier allemand Olaf Scholz à Paris.
  • La bataille a fait 180 000 morts ou blessés dans les rangs russes, 100 000 côté ukrainien, selon l’armée norvégienne. Le général Eirik Kristoffersen, interrogé par la chaîne TV2, n’a pas précisé sur quelle base ces estimations étaient fondées. La Russie et l’Ukraine n’ont pas présenté de comptes rendus crédibles de leurs pertes depuis des mois. Mark Milley, le chef de l’armée américaine, a ajouté en novembre le nombre de 100 000 morts ou blessés pour la Russie et a décidé que l’Ukraine “probablement” subi la même perte.
  • La France et l’Allemagne promettent de soutenir l’Ukraine ” pour que “ comme requis dans un communiqué commun, publié dimanche à l’issue du cabinet franco-allemand à Paris. Paris et Berlin notent que leur soutien à l’Ukraine se concentrera principalement sur les aspects militaires et économiques.
  • Le haut fonctionnaire du ministère ukrainien, soupçonné de détournement de fonds, a été licencié. “Le cabinet de l’Ukraine ordonne la destitution [Vassyl] Lozynkiy au poste de sous-ministre du développement des communautés, des districts et des infrastructures de l’Ukraine »Le Premier ministre Denys Chmyhal l’a annoncé dimanche sur Telegram.
  • Moscou annonce des progrès vers deux villes de la région de Zaporijia. L’armée russe progresse vers deux villes de la région administrative (oblast) de Zaporijia (sud de l’Ukraine), où les combats avec les troupes de Kyiv se sont intensifiés cette semaine, a indiqué dimanche un dirigeant israélien.
Lire Aussi :  les Etats-Unis confirment une nouvelle aide de 45 milliards de dollars pour l’Ukraine

Recevez notre newsletter hier en cliquant sur ce lien

Retrouvez tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

La vérité. Berlin ne bloquera pas la voie pour livrer des chars Leopard à Kyiv, déclare Annalena Baerbock

Lire Aussi :  Boxe Canada toujours sans directeur haute performance

Décodage. Comment Vladimir Poutine a raté son pari

Résistant. “Le prix du blé est bas et a retrouvé son niveau d’avant-conflit en Ukraine”

La vérité. La chaîne d’information russe RT France a annoncé sa “fermeture”.

Lire Aussi :  Une quarantaine de pays réclament la levée des sanctions adoptées récemment par Israël contre l’Autorité palestinienne

La vérité. La Russie promet des “mesures de représailles” contre les médias français après avoir gelé les avoirs de RT France

Décodage. Ukraine : opposition inattendue

La vérité. L’Allemagne hésite encore à fournir des chars à l’Ukraine

Décodage. Les chars occidentaux dans la guerre en Ukraine : un aperçu de leur rôle et de leur utilisation tactique

La vérité. Réponses à “le monde” pour vos questions fréquemment posées



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button