Rolex Paris Masters – Corentin Moutet : “Ceux qui me connaissent savent que je travaille très dur”

Vite, pour ne pas dire lapidaire, auprès des journalistes depuis le début de son parcours dans le Rolex Paris Masters, qui a débuté samedi dernier dès les qualifications, Corentin Moutet s’est montré beaucoup plus gentil jeudi soir à l’issue de ce parcours, qui s’est soldé par une défaite honorable. face à Stefanos Tsitsipas (6-3, 7-6) en 8e de finale, scellant son meilleur résultat à Paris et plus généralement au Masters 1000.

Le Parisien de 23 ans a tenu à donner sa vision des choses sur sa récente éviction des structures de la FFT, révélée dans la semaine par L’équipeet qui le prive notamment de tout soutien financier pour l’aider à payer son (ancien ?) entraîneur Laurent Raymond, qui fait partie de la plume fédérale.

Tsitsipas – Moutet : Temps forts

Je ne m’y attendais pas car ils étaient encore dans ma loge à l’US Open, me disant que je le faisais bien, a réagi celui qui sera le n°3 français lundi prochain derrière Arthur Rinderknech et Adrian Mannarino. Le plus triste dans cette décision n’est pas forcément de ne plus travailler avec eux car de toute façon, je suis tout seul sur le terrain. Non, le plus triste c’est que je ne pourrai plus travailler avec Laurent alors que nous avançons bien depuis plusieurs mois.

Depuis juin, Moutet traverse en effet la période la plus prolifique de sa carrière, avec notamment deux titres Challengers, un huitième de finale à l’US Open et à Bercy (à chaque fois en sortant des qualifications) et la “meilleure position” qui arrivera lundi prochain, aux portes du top 50.

Après avoir beaucoup testéparties difficiles“, marqué par de nombreuses blessures, l’absence de résultats et ce sentiment de devoir changer quelque chose dans sa façon de travailler, il dit avoir le sentiment d’avoir fait ça. “enfin trouvé le bon équilibre entre la quantité de travail et les temps de repos nécessaires.” Ce qui, en effet, commençait à se voir dans ses résultats. Mais pas encore d’attitude, du moins aux yeux des autorités.

“Ça va être un petit soulagement pour Moutet”

“Je ne suis pas parfait. Au niveau comportemental, je suis très expressif. Parfois je me laisse emporter par mes émotions, de toute façon, elles sont visiblesSuite main gauche du TC Paris. Mais comme on l’a vu ici, je peux aussi gagner des matchs très difficiles, foncer dans mes retranchements. Et ça, nous ne sommes pas un millier à pouvoir le faire. Pour cela, je peux être fier de moi. Je pense que je suis un battant et un passionné. Et ceux qui me connaissent savent que je travaille très dur.

Corentin Moutet, qui ne sait pas encore si Laurent Raymond poursuivra l’aventure à ses côtés en privé, a lui aussi regretté le moment de la nouvelle qu’il dit avoir appris deux jours avant Bercy. “Ce n’est pas facile de s’organiser pour la pré-saison. Mais je ne voulais pas repenser à tout ça pendant que j’étais dans le tournoi, c’était trop. Là, j’aurai le temps de m’installer, de réfléchir et de pouvoir m’organiser pour l’avenir.

ATPParis

Simon et l’incompréhension de son potentiel : “Il avait tout pour devenir n°1 mondial”

IL Y A UNE HEURE

ATPParis

Djokovic, Paris retrouvailles avec Musetti : “Il a tous les coups dans sa poche”

IL Y A 2 HEURES

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button