Romain Langasque porte-drapeau français à Dubaï

Après Victor Perez la veille (69, -3), c’est au tour de Romain Langasque, sur le même score ce vendredi pour un total de -4, de prendre les commandes du quatuor français présent à Dubaï. En renvoyant une deuxième carte sous le par le lendemain de son 71, qu’il a qualifié jeudi de “la meilleure partie de l’année, en termes de sensations”le joueur de 27 ans a fait un bond époustouflant dans le classement en se plaçant dans le top 20.

Celui qui avait tout à fait sauvé sa place sur le terrain lors du tour final de l’European Tour, en prenant l’une des toutes dernières places qualificatives la semaine dernière à Nedbank (29e), avait confié à la veille du tournoi ne pas avoir “Rien à perdre”. En effet, après un premier tour poussif (3 bogeys pour seulement 2 birdies), Langasque a déchaîné ses chevaux au retour pour descendre quatre coups sous la normale sur les neuf derniers trous. Les joues rougies par l’effort, dans une chaleur à peine moins suffocante que la veille, le natif de Grasse, à quelques encablures de Cannes, le soleil était plein de paroles.

Lire Aussi :  COUPE DU MONDE 2022 - Forfait de Karim Benzema : Terrible pour Benzema, épouvantable pour les Bleus

Son rôle : “Le fer frappe plus près des drapeaux”

« J’ai commencé par un mauvais coup de fer à 1, donc un bogey direct, mais après c’était un peu le même esprit de la journée qu’hier (jeudi). J’ai un peu moins bien roulé, et les bogeys du 8 et du 9 m’ont coûté, mais dans l’ensemble j’ai très bien joué. J’ai été patient, avec un bon putt qui est tombé à 12 et qui m’a fait un peu tourner le jeu car je mets un drive-bunker et je sors avec un birdie. Derrière, j’ai réussi de très bons coups jusqu’au bout. Le retour à -4 était la vérité Climax de cette partie. Dans l’ensemble, l’ensemble de mon jeu était satisfaisant, sauf pour la conduite. Mais le reste, surtout avec des coups de fer un peu plus près des drapeaux qui m’ont permis de faire plus de birdies, c’était très bien. »

“Je me sens bien, la semaine dernière il y a eu beaucoup de bonnes choses qui m’ont donné beaucoup de confiance pour cette semaine. […] Je continuerai à être offensif, dans cette dynamique. »

Lire Aussi :  MotoGP : Max Biaggi quitte-t-il le Moto3 pour rejoindre RNF Aprilia en 2023 ?

Le cours : “J’ai bu 3 ou 4 litres d’eau”

« C’est un parcours difficile qui demande beaucoup d’énergie car les greens et les environs sont assez difficiles pour moi. Il y a des lignes épaisses donc dès que vous ne conduisez pas, vous êtes immédiatement pénalisé, ce qui est différent des autres années. Il fait aussi très chaud. J’ai dû boire au moins 3 ou 4 litres d’eau sur le parcours. »

Rory ou pas Rory ? : “Expérience folle”

“J’ai vu sur le leaderboard qu’il était devant et comme je jouais deux ou trois matchs derrière, avec mon caddie, on savait que si je me faisais putter le 18 (pour birdie et termine sur -5 comme McIlroy), j’avais une chance jouer avec lui (son 3e tour). Mais comme je l’ai dit à mon cadet, je ne sais pas si c’est bien ou mal de jouer avec Rory. Je n’ai jamais joué avec lui dans une compétition et je pense que pour la première fois ici à Dubaï, ce n’est pas facile. Surtout depuis que j’ai entendu dire que c’était vendu demain (samedi) c’est donc le type de match où il y aura beaucoup de monde et où la concentration n’est pas forcément facile à trouver. Si jamais je joue avec lui pour la victoire dimanche, ce sera de toute façon une expérience folle, alors pourquoi pas ? Mais pour demain, c’est peut-être mieux que je joue sans lui et que j’aie encore ma chance. »

Lire Aussi :  Une feuille de route pour faciliter l'emploi et l'insertion pour et par le sport

Son état d’esprit : “Je vais rester offensif”

“Comme je l’ai dit en début de semaine, je ne peux pas perdre de place dans le site entre guillemets (il est 50e au classement européen cette semaine). Je me sens bien, la semaine dernière il y a eu beaucoup de bonnes choses qui m’ont donné beaucoup de confiance pour cette semaine. Cela faisait longtemps que je n’avais pas fait un -4 sur les neuf derniers trous d’un parcours difficile. Gagner est encore très dur car il y a un gros field de joueurs, mais j’aimerais quand même faire une bonne carte demain pour avoir ma chance dimanche. Je vais rester offensivement, dans cette dynamique et on verra ce qui se passe ce week-end. En attendant, je rentre me reposer car j’ai besoin d’énergie pour les deux prochains jours. »

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button