Terrebonne | Première offre d’achat de 11 millions pour un ancien terrain de golf

Après avoir protégé neuf terrains de golf du développement immobilier, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a annoncé jeudi avoir déposé une première offre d’achat de 11 millions de dollars au propriétaire de l’ancien club de golf Le Boisé à Terrebonne.

Publié à 12:27

Henri Ouellette-Vézina

Henri Ouellette-Vézina
La presse

« Cette offre d’achat démontre une fois de plus notre volonté de poser des gestes concrets pour accélérer la transition écologique. […] Nous espérons que ce geste ouvrira la voie à d’autres ententes pour augmenter les espaces verts et les milieux naturels », a expliqué la mairesse Valérie Plante, également présidente de la CMM.

En juin, lors de l’annonce de l’approbation par Québec de son nouveau Règlement de régie intérimaire (RIC), l’organisme a restreint le développement immobilier sur six terrains de golf “nécessitant une attention prioritaire”. Trois autres courts ont depuis été ajoutés, pour un total de neuf.

Lire Aussi :  Marquinhos (Brésil) : « Je sais à quel point Neymar a renoncé à sa vie de tous les jours »

Pour l’instant, les clubs de golf de Beloeil, Candiac, Chambly, Mascouche, Rosemère, Terrebonne, Boucherville, Dorval et Sainte-Rose sont protégés en vertu du règlement de gestion. Leur superficie totale équivaut à 474 hectares, soit deux fois et demie la taille du parc du Mont-Royal.

À Terrebonne, l’ancien club de golf Le Boisé fait l’objet de discussions depuis plusieurs années et la Ville a clairement annoncé son intention d’acheter le terrain pour en faire un parc naturel. De plus, 7,5 millions de la facture totale de 11 millions seraient assumés par l’administration municipale, si la proposition était acceptée.

Retardé de 11 jours

Le propriétaire du terrain, Les Immeubles des Moulins Inc, aura désormais 11 jours pour répondre à cette proposition, au plus tard le 21 novembre. A défaut d’entente, la CMM confirme qu'”elle pourrait se prévaloir d’un fonds foncier d’utilité publique” dont la mise en place a été approuvée par le conseil d’administration jeudi.

Lire Aussi :  Ligue des champions - Tirage au sort : Le PSG opposé au Bayern Munich en 8es de finale

Dans le passé, la société avait refusé de vendre ses terres à des fins publiques. Le débat sur l’augmentation de l’évaluation foncière de l’ancien terrain de golf – et donc, le paiement des taxes – est également passé devant les tribunaux.

Pourtant, le golf, d’une superficie d’environ 70 hectares, présente “un fort potentiel de renaturalisation”, selon la CMM. « Environ 60 % du terrain est admissible au programme de soutien financier Vert et infrastructures vertes du Grand Montréal en raison de ses caractéristiques naturelles, notamment la présence d’une canopée sur 51 % de cette superficie », a noté la Communauté métropolitaine.

De plus, le terrain est situé « dans le corridor forestier du Grand Coteau, un territoire de grande valeur écologique », ajoute-t-on.

Lire Aussi :  Rugby à XV - USAP : le retour inspiré de Tristan Tedder face au Stade Français

Le maire de Terrebonne, Mathieu Traversy, a réitéré jeudi que l’objectif de la Ville « a toujours été de maintenir le zonage actuel du golf Le Boisé ». Ce terrain “représente un espace vert important pour notre ville et au regard des nombreux défis environnementaux auxquels nous sommes confrontés : changement climatique, îlots de chaleur, gaz à effet de serre, déforestation, pollution de l’air”, a insisté l’élu.

En octobre, deux jours après les élections provinciales, la CMM réclamait 100 millions sur cinq ans au Québec, pour aider les municipalités à acquérir les neuf terrains de golf protégés. Concrètement, le RCI a pour effet de stopper tout projet de lotissement sur ces terrains de golf jusqu’à ce que la CMM présente son Plan de développement métropolitain et urbain (PMAD) révisé, d’ici 2025 au plus tard.

Avec Eric-Pierre Champagne



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button