Un agent du fisc tué lors d’un contrôle fiscal dans le Pas-de-Calais

Un scénario impensable s’est produit lors d’un contrôle fiscal dans le Pas-de-Calais, mardi 21 novembre. Un fisc a été tué après qu’un brocanteur de Bullecourt a été cambriolé avec un collègue et s’est suicidé.

La victime, un inspecteur principal des finances du gouvernement, a été retrouvée morte “probablement à cause de coups de couteau”, a indiqué le parquet d’Arras dans un communiqué. Inspecteur “La personne qui l’accompagnait, très choquée, a été prise en charge par le SAMU. Ses jours ne sont pas en danger”il ajouta.

Les deux “fait une intervention à domicile pour vérifier les comptes” la compagnie d’un homme de 46 ans qui les a ensuite kidnappés et ligotés, explique dans un communiqué. “Le prévenu se serait suicidé avec une arme à feu”selon l’accusation.

Selon Gabriel Attal, “un drame indicible”

Chargé des Finances Publiques “Il faisait juste son travail (…) Il n’est pas revenu aujourd’hui. Il a été tué dans le cadre de ce contrôle fiscal”, a déclaré le ministre des Comptes publics Gabriel Attal, s’exprimant devant le Sénat dans la soirée. Il a souligné “un drame indescriptible”.

Selon une source proche de l’enquête, l’inspecteur qui l’accompagnait a été retrouvé dans la maison du vendeur d’ordures. “attaché à une chaise et profondément choqué”.

“Quand les gendarmes sont arrivés, deux personnes étaient mortes”une deuxième source proche de l’enquête a indiqué que la gendarmerie avait été alertée peu après 18 heures. “par témoin”.

L’unité de recherche de la gendarmerie des Hauts-de-France a été interpellée dans le cadre d’une enquête sur l’assassinat.

Lire Aussi :  la France a trouvé une solution radicale

Un brocanteur, divorcé père de deux enfants, “Il est venu au village il y a quatre ans”Eric Bianchin, le maire de Bullecourt, un village de 250 habitants, au sud d’Arras, a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP).

Lire Aussi :  Le prix du passe Navigo devrait grimper à 90 euros

« Il avait acheté une ferme qu’il vendait chez lui. Il vidait les maisons, faisait des vide-greniers et revendait à domicile.il ajouta. “C’est un petit village, tout le monde se connaît. Je n’ai jamais eu de problème avec lui, il était serviable, c’était une personne normale. Il a rejoint le village”, poursuit le maire. Selon lui, la population “Je le vois rarement”car “Il est parti très tôt le matin pour son travail.”

“Les employés des finances publiques sont en deuil”

Collègues de travail de la victime “La Direction des Finances Publiques Pas-de-Calais (DDFIP) et tous les agents des finances publiques en général sont attristés et en deuil ce soir”a annoncé M. Attal, indiquant qu’il serait présent à la DDFIP d’Arras mardi matin. “La fonction publique de ce soir a le visage de ce brigadier”insista-t-elle avant de l’inviter à réfléchir un instant “en son honneur”.

Les pompiers, appelés vers 19 heures, ont confirmé au petit matin “Deux tués et un blessé à Bullecourt, à évacuer”signalé que des interférences s’étaient produites ” en cours “. Le procureur d’Arras Sylvain Barbier Saint-Marie et le préfet du Pas-de-Calais Jacques Billan se sont rendus sur les lieux.

Lire Aussi :  Coupe du monde 2022 : « Le monde entier était contre la France »

Vers 23 heures, des gendarmes ont été déployés dans le village de Bullecourt, qui était désert ce soir-là, et ont bloqué la rue de la maison d’un brocanteur, a indiqué un journaliste de l’AFP.

Le monde avec l’AFP

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button