« Un Chien à ma table » : les âmes poètes des Bois-Bannis

Mis à jour le 1 nov. 2022 à 12 h 10

Il y a un petit côté “Alice au pays des merveilles” dans le nouveau livre de Claudie Hunzinger à la veille de Renaudot, Médicis et Femina. Comme si le lecteur des premières pages de “Le chien sur ma table” suivait l’auteur-lapin-blanc dans le trou et tombait, tombait, atterrissait dans un monde étrange et terrifiant. Celle des derniers poètes.

Sophie, une écrivaine qui ressemble beaucoup à Claudie, vit avec son ami Grieg, dans une petite maison à l’orée d’une forêt vosgienne, appelée les Bois-Bannis. Les deux « Viocs », comme ils se décrivent, vivent à l’écart du monde, en harmonie avec la nature. Sophie, quand elle n’écrit pas, se promène dans les bois, les prés et les montagnes. Grieg passe son temps dans sa chambre transformée en bibliothèque, détruit des livres et n’en ressort jamais. C’est un écrivain qui “sort de la forêt” et achète des choses nécessaires dans une ville voisine. Il prend parfois le train vers les grandes villes pour faire la promotion de ses livres.

Lire Aussi :  10 visites insolites géniales pour kiffer le mois de novembre à Paris

Une troisième personne s’invitera à leur table : un petit chien courant, maltraité par son maître, ayant besoin de soins et d’amour. L’animal apportera un bonus de bonheur dans la maison, rapprochant ces personnes hors interdit très près de chez elles. Tout autour, le monde s’embrase et bouge, aux Bois-Bannis, lieu fragile de résistance naturelle. Les trois font tout avec les animaux, les forêts, les moraines… Sophie va jusqu’à s’allier aux arbres dans une course folle qui la ramène dans sa cage.

Lire Aussi :  Les 6 meilleurs Casino en ligne 2023 (Promo Exceptionnelle du Week-end)

énergie tellurique

Ici, les plaisirs de la vie sont de dormir avec trois mi-humains, mi-bêtes, entourés de beaux livres, écoutant la pluie tomber, mangeant des fruits sauvages, regardant le ciel qui prend les couleurs du soir et du feu du matin, observant les oiseaux , s’étirant dans les marécages soyeux… Dans la langue la plus sublime, Claudie Hunzinger nous partage ces instants de grâce, quand on vit avec une énergie tellurique, aperçoit un petit brin d’herbe qui tremble.

Lire Aussi :  Benoît Dubois a-t-il été en couple avec Matthieu Delormeau ? Il répond enfin !

“Le chien sur ma table” déambule, alterne histoires et souvenirs, imagine la nature des femmes ou la nature, dessine des notes d’animaux, de plantes et de lieux… la décadence des années et la décadence du temps. Si vous invitez plus de célébrations à votre table, vous ne pouvez qu’écrire un grand livre – un livre qui mérite un prix pour toute la joie qu’il nous procure.

Le chien sur ma table

roman français

et Claudie Hunzinger

Grasset, 288 pages, 20,90 euros

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button